La salamandre tachetée

La salamandre tachetée est un amphibien en voie de disparition dans le canton. Notre village à l'honneur de la compter parmi ses locataires. Elle trouve son confort dans les bois sauvages, où abonde le bois mort au sol à proximité de petits ruisseaux propres et bien oxygénés.

Elle est menacée par la pollution (engrais chimiques), le drainage des groupements de sources ou encore la plantation de résineux dans leur habitat.

La salamandre se déplace généralement la nuit, mais il est possible de la rencontrer de jour, avec un peu de chance, ou pas…

La première fois que je l'ai rencontrée, c'était lors de la journée coup de balai, il y a 3 ou 4 ans, au début du mois d'avril. Alors que nous débarrassions la forêt d'un tas de panneaux en aggloméré abandonnés sans scrupule, deux salamandres qui s'y étaient cachées ont été un peu prématurément tirées de leur sommeil hivernal (les salamandres se remettent en activité dès la fin de l'hiver).

La deuxième fois était moins heureuse. En juillet de la même année, en descendant le chemin qui conduit au Moulin de Prez, j'ai découvert une salamandre qui agonisait, après avoir été écrasée par un vélo.

Plus récemment, le 26 mars 2016, alors que je me rendais au Moulin de Prez avec mon collègue Christian Guisolan, un joli spécimen traversait le chemin. Après lui avoir tiré le portrait, nous lui avons prêté main forte pour qu'elle atteigne sans encombre le côté opposé.

Pierre Bovet, avril 2016